Christian LUZERNE Conteur de Légendes. Depuis 12 ans déjà, je suis conteur en Lorraine. Je vais ici et là avec l’éternel plaisir de voir les yeux des enfants s’écarquiller et ceux des parents s’allumer à la flamme des souvenirs oubliés. http://www.christianluzerne.com/

mercredi 28 décembre 2016

Merveilleuses fables
Ce Brahme, qui inventa le jeu d'échecs pour montrer à son souverain que le roi ne peut rien sans ses sujets, était une fable.
Chez nous, la fable a permis grâce au talent de plusieurs de nos troubadours de faire rêver.
Je vous souhaite une fin d'année tout en magie et en histoires qui se finissent bien.




samedi 24 décembre 2016

Noël pour tout le monde

En cette belle soirée de Noël, toute la famille écureuil était réunie bien au chaud au cœur de leur logis. Avec les années les écureuils avaient copié les habitudes de  la famille qui habitait juste en face de leur arbre. Le grand père se faisait le rapporteur de ce qu’il avait entendu dans tout le village. Il allait épier aux fenêtres quand elles étaient entre-ouvertes et reprenait à son compte les histoires entendus çà et là … J'ai assisté à de nombreuses fêtes de Noël en différentes régions, et je me souviens de toute. Mais ici, c’est la plus incroyable…Tout commence avec le magnifique sapin placé sur une petite table, décoré de boules multicolores et  entouré de lumières.  Toutes les maisons, le soir sont éclairées par d’innombrables chandelles qui diffusent une douce et chaleureuse clarté. Vous ne savez pas que cette nuit est magique et il se passe des choses incroyables. Les yeux des petits s’ouvrent comme de petites billes. Il faut que je vous raconte.  En cette merveilleuse nuit, une roche qui domine la crête d’une colline au cœur de la forêt de buis, tourne trois fois sur elle-même au douzième coup de minuit. En cette même nuit, les animaux domestiques du village ont le don de la parole. Si le paysan entre alors dans son étable,  il peut entendre ses bœufs et ses chevaux se raconter l'un à l'autre, d'un ton tranquille, leur vie en cette belle nuit. En cette même nuit, partout dans le monde, les sables des grèves, les rocs des collines, les profondeurs des vallées s'entrouvrent, et tous les trésors enfouis dans les entrailles de la terre apparaissent à la clarté des étoiles. A ce moment là, la parole du grand père fut couverte par un son de clochettes. Un traîneau s'arrêta à la porte de la voisine et un homme tout en rouge entra précipitamment chargé de paquet de toutes les couleurs. Il fut reçu par les cris de joie des enfants. C'est lui ! C’est lui ! C'est le voyageur qu'on n'espérait plus voir et qui a bravé les rigueurs de l'hiver, les difficultés et les périls d'un long chemin. Pour ce jour de Noël reprit le grand père écureuil, de peur que nous ayons faim, notre brave voisine a déposé pour nous, sur le rebord de sa fenêtre, oh merveille,  une boîte pleine de noisettes et de fruits secs, une moitié de gâteau et une petite corbeille de pommes de son jardin.  Tout à la magie de Noël, la famille écureuil s‘avança pour regarder le ciel étoilé quand apparut un écureuil avec un curieux bonnet rouge et une petite hotte chargée de petits paquets multicolores sur le dos…


Christian LUZERNE Conteur de Légendes


jeudi 22 décembre 2016

Ah! je n'ai pas de beaux couverts, ni des domestiques pour vous servir, mais on ne peut donner que ce que l'on a. Il ne faut pas être si fière, car chez nous il n'y a qu'une table pour tout le monde, et le repas n'en est que plus gai.


lundi 19 décembre 2016

MERVEILLEUX MOMENTS PLEIN DE RÊVE ET D'AMOUR
Souvenir d'une journée de fête que Christian Luzerne, conteur de légendes, a rendue exceptionnelle en y instillant magie, surprises, humour, le tout pour faire de l'anniversaire de Gabriel un moment insolite et extraordinaire. En guise de cadeau à son papa, Caroline a endossé le rôle, le temps d'un conte, d'une jolie princesse. Et Guillaume est venu aider son papa à souffler les bougies du délicieux dessert. Un grand merci à tous, famille et amis, pour votre contribution au succès de cette si belle journée. Et un immense merci à notre conteur qui a marqué de sa présence, de son talent et de ses belles histoires, cette journée de fête. Merci également au Restaurant Olmi (à Petite-Hettange) pour la qualité de leur accueil et le délicieux repas qui nous a été servi.



dimanche 18 décembre 2016

LES MYSTÈRES DE MALLING/PETITE-HETTANGE

La petite leçon de Louise

Un jour que madame Fleur conduisait ses deux petites filles à une promenade près de l’étang par un temps incertain, Louise, plus prévoyante que sa sœur, prit son parapluie. Lina se contenta d'emporter sa poupée. Il y avait quelque temps qu'elles étaient dehors, lorsque le ciel se couvrit de nuages et que les premières gouttes de pluie commencèrent à tomber. Louise ouvrit aussitôt son parapluie et le tenait directement au dessus-de sa tête, sans faire attention que sa petite sœur cherchait un abri auprès d'elle. 
- « Couvre-moi donc un peu, dit Lina, je suis toute mouillée.
-  Non répondit Louise, c’est mon parapluie et il n’y a pas de place pour nous deux. Il fallait emporter le tien. »
La maman s’approcha et enleva son châle pour le mettre sur la tête de la petite. Louise rougit un peu de sa conduite, puis elle prit le bras de sa petite sœur et toutes les deux marchèrent sous le petit parapluie. La famille pressa le pas pour trouver de quoi s’abriter. Devant elles un écureuil venait d’apparaitre. Il semblait montrer le chemin et galopait en regardant bizarrement derrière lui pour s’assurait qu’elles le suivaient bien … Il les guida jusqu’à un énorme noyer qui leur assura toute la protection attendue. Puis il grimpa dans l’arbre et fit tomber aussi dru que l’averse du moment, une pluie de noix qu’il avait mis à l’abri pour un jour exceptionnel. Louise prit un gros caillou et cassa la première des noix et comme pour s’excuser la donna à Lina, la seconde à sa maman, la troisième elle la tendit à l’écureuil qui venait de se poser tout prêt d’elles. Celui-ci prit le fruit en faisant un clin d’œil à Louise et il se produisit  ce phénomène incroyable : une branche s’inclina et fit couler de ses feuilles une petite pluie juste sur la tête à Louise qui comprit et eut un rire un peu forcé, c’est le moment que choisit l’écureuil pour disparaitre comme il était venu…


Christian LUZERNE Conteur de Légendes


dimanche 11 décembre 2016

LES MYSTERES DE MALLING/PETITE-HETTANGE

Le gros écureuil de Malling

Un gros écureuil affamé, caché dans un trou de l’arbre, ne perdait pas un mot de la  conversation qui se déroulait, tout prés.  De temps en temps il approchait son museau du bord de son logis, pour voir ce qu'allaient devenir les noix qu’il avait cachées tout prés. Quelle idées avaient eu ces pêcheurs de venir s’installer juste à côté de son garde-manger. La journée avançait, les poissons comme les pêcheurs furent pris d’une envie de sieste. Le bon vin du village y était certainement pour beaucoup et la bonne herbe du bord du ruisseau aussi. Bientôt on n’entendit plus que des ronflements. Les compères dormaient en rêvant à des pêches miraculeuses. L’écureuil sortit doucement de sa cachette et tourna autour du petit groupe pour y chercher sa cachette. Hélas l’un d’eux était couché tout contre. Il voyait bien le trou qui permettait d’entrer mais il ne pouvait à peine y passer la patte. Furieux et affamé, curieux aussi il s’approcha.  Il en profita pour participer au festin de ses ennemis qui n’avaient pas pris soin de ranger leurs provisions. Il savoura  le saucisson et le jambon, n’aima pas trop le fromage puis il courut au gros pâté en croute, en souleva avec son museau le chapeau qui le coiffait, s’y glissa et s’en bâfra. Il en mangea tant et tant, qu'il s’en fit un nid douillet. Ainsi bien repu, il s’y blottit comme dans un lit, il remplissait tout l’espace. Il remit le chapeau tel un parasol au-dessus de sa tête, et s'endormit en digérant et en rêvant de noix grosses comme des maisons. Réveillé en sursaut par les grognements des pêcheurs sur le point de sortir du pays des songes, il n’eut pas le temps de s’enfuir dans l’arbre le plus proche. L’un des compères prit son ami à témoin : « j’ai rêvé qu’un énorme écureuil  venait dévorer notre repas, et comme il avait encore faim, il nous avalait comme on avale des noix, tu te rends compte où ça va se nicher les rêves ? » Sur ces paroles il se saisit du pâté qu’il trouva très lourd,  l‘ouvrit  et hurla de terreur quand le chapeau se rabattit brutalement et qu’il aperçut un gros écureuil, les moustaches pleine de pâté qui le fixait comme quand on se prépare à déguster une friandise …


Christian LUZERNE Conteur de Légendes


mardi 6 décembre 2016

Merveilleuses animations contées toute la journée d'hier à Saint-Avold. Toute une journée pour conter à 800 enfants.


dimanche 4 décembre 2016

LES MYSTÈRES DE MALLING/PETIT-HETTANGE
LES ROYAUMES DE MIEL
Une petite famille se promenait le long de la Moselle. Les enfants, tout joyeux, marchaient autour de leurs parents, s'écartant à droite et à gauche, et courant l'un après l'autre pour se disputer les jolies fleurs, lorsqu'ils virent en passant devant un près couvert de fleurs une rangée de petites maison bien à l’abri sous les arbres. Julie la plus petite du groupe s’étonna et demanda à sa maman :
« - Est-ce que l'on peut habiter dans ces petites cabanes?
- Toi non, lui répondit sa mère. Tu es en présence de royaumes. Ces cabanes comme tu les appelles sont des ruches et sont déjà habitées. Dans chacune d’elle vivent une reine et tout un petit peuple. Ce sont des abeilles, elles sont plus précieuses que les trésors les plus importants.
- Est-ce que les abeilles ne font pas le miel ? demanda la petite Julie, qui était un peu gourmande.
- Mais oui, c'est ce bon miel couleur d’or que tu manges quelquefois et avec lequel on sucre ton lait lorsque tu as mal à la gorge et qui par magie disparaît comme envolé.
- Ce que vous ne savez pas dit le père, c’est que si vous regardez à l’intérieur des châteaux, vous pouvez voir le travail incroyable des abeilles. Il y a une magnifique cathédrale de cire dont les alvéoles sont remplies du miel le plus merveilleux et tout un petit peuple très organisé qui y vit et y travaille.
- Mais c’est comme le plus beau des contes ! dit Nicolas qui adorait les histoires ».
La petite bande ne trouva plus de mots assez forts et se mit à rêver. Ils regardèrent une dernière fois les royaumes à miel comme préférait les appeler maintenant Julie. Leur surprise fut grande en voyant toutes les abeilles posées sur les toits des ruches qui semblaient écouter la petite famille dans un léger bourdonnement. A ce moment là, une magnifique abeille vint se poser au milieu d’elles. C’était une reine car elle semblait porter une couronne. Elle se dressa avec fierté et s’élança dans les airs donnant le signal du départ. Toutes les abeilles agitèrent leurs ailes et prirent leur envol. On vit une nuée dans le ciel rejoindre leur reine à la recherche d’un nouveau royaume. Les fleurs s’inclinèrent avec respect, les oiseaux partirent en éclaireurs, la nature dans son ensemble se prépara à accueillir cet incroyable événement qu’on appelle un essaimage. Quelque part, dans un lieu connu d’elle seule, une reine et toute sa cour allait se poser. Une nouvelle société allait commencer à vivre et peut-être que comme le dit la légende et comme il est, parait-il d’usage dans notre village, les lutins de la région en signe de bien venue, viendraient leur offrir une pièce d’or couleur de miel.
Christian LUZERNE Conteur de Légendes.