dimanche 17 septembre 2017

Les voyages du Conteur de Légendes.

Anciennes paroles retrouvées.
La Troglodyte et le Loup.

La troglodyte s'était abritée dans le trou d'un mur contre la froidure de l'hiver ou contre la chaleur de l'été, peu nous importe. Le loup l'aperçut :
-  Troglodyte, sors, sors !
 - Oui, mais tu me goberais !
-  Sors, sors !
-  Non, non !  Sors, te dis-je ! 
-  Jure que tu ne me feras pas de mal ?
-  Je ne te toucherai pas avec mes dents, dit le loup en levant la patte droite.
La troglodyte rassurée sortit de son abri. Ce fut la cause de sa perte car le loup oubliant aussitôt sa parole n'en fit qu'une bouchée et vivante l'engloutit dans son estomac. Au fond de cet entonnoir l'oiselet criait de toutes ses forces : 
- Parjure, Parjure ! 
Le loup ne put supporter longtemps ces reproches si outrageants pour sa réputation. Il ouvrit la gueule pour répondre :
-  Si je suis parjure je m'en moque !
Et zoup ! La troglodyte sortit et d'un léger coup d'aile elle fut dans le trou du mur où elle sifflote encore.


 Conté par CAZENOBE,  en 1896.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire