dimanche 3 décembre 2017

Les voyages du Conteur de Légendes.

Le mystère de l’écrin

Je rentais chez moi, bouleversé par la transformation du petit … qu’allait-il devenir transformé en poisson, et s’il se faisait pêcher ou dévorer ? Quelques jours plus tard n’y tenant plus, je décidais de revenir au bord de l’étang avec quelques morceaux de pain dur, car parait-il les carpes aiment à s’en nourrir.
Des oies sauvages prenaient quelque repos dans un champ tout proche.
D’un seul élan, elles se sont élevées dans les airs et ont longtemps tourné en rond avant de prendre leur vol vers le sud. Une des leurs attira mon regard, il semblait que voler n'était pas une chose à laquelle elle était bien habituée. Elle passa au-dessus de moi et je l’entendis nettement dire : «  vous allez trop vite, je n'en peux plus ! »
Il me sembla voir les oiseaux ralentir leur allure et même encourager la petite oie fatiguée à grimper sur le dos de celui qui paraissait être le chef.
Puis les oiseaux migrateurs se sont éloignés et je demeurais bien perplexe. Je pensais que les carpes peuvent sortir leur tête hors de l’eau et que mon petit camarade en avait profité pour prononcer la formule magique qui lui ferait reprendre une forme différente. Accroche-toi bien !

Fin, enfin je crois ….


Christian LUZERNE Conteur de Légendes. Texte protégé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire