samedi 31 mars 2018


Nélia et le Vent amoureux

Voisine de Nélia, la Vîlva réside également dans les nuages. Elle aime à parcourir les hautes montagnes et les rochers au bord de l’eau. Elle aime également écouter les malheurs des uns et des autres. Nélia a faillit tomber de son nuage, quand elle s’est retrouvée bousculée et malmenée en cette belle matinée, par le Vent qui a encore sa grosse peine à raconter. En ce jour des Œufs, il apparait très en colère. La Vîlva l’invite à prendre place et à respirer un grand coup. Calmé et tranquillisé,  le Vent se met à table. Il avale un grand bol de lait de biche  raconter qu’il était tombé follement amoureux d’une belle jeune fille. Elle était la perle d’un noble et haut seigneur. Pris par sa passion et voulant lui plaire, il l’emmenait à travers la campagne dans un grand tourbillon. On l’appelait la Fiancée du Vent. Hélas les paysans se plaignirent à la Mère du Soleil que leurs champs ensemencés étaient ravagés. Qu’à cela ne tienne décida la Mère du Soleil, elle sera la Compagne de la Brise Marine jusqu’à ce que le Vent retrouve son calme. Toujours aussi amoureux, le Vent voulant s’attirer les bonnes grâces de la Mère du Soleil lui offrait une fois par an des œufs en chocolat sur les conseils d’un gros lapin gourmand rencontré par hasard. Hélas systématiquement, elle les lançait à travers le ciel et ils tombaient par-ci, par-là. Aujourd’hui encore il avait vu passer les œufs qu’il lui avait offerts …. Ce ne sera pas cette année qu’il retrouverait sa fiancée.Et il partit dans un immense courant d’air furieux. Nélia et la Vîlva se retrouvèrent les cheveux en bataille, pas facile ce Vent très soupe au lait... chocolaté.

Elina et Christian LUZERNE Conte protégé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire